FLUX BTP : LA LOGISTIQUE URBAINE S’ORGANISE !

Construction, réaménagement, entretien ou rénovation énergétique, les entreprises du BTP sont très souvent sollicitées pour des chantiers au cœur des villes. Mais pour approvisionner les sites en matériaux et petits équipements, les contraintes s’accumulent : congestion, stationnement, ZFE, gestion des déchets…Comment aider les professionnels du secteur à déployer une logistique plus performante et plus verte ?

 

État des lieux

Composé à 60 % par des artisans (plombier, carreleur, maçon, plaquiste, peintre, etc.), 24% par des constructeurs et 13% par les Travaux Publics, le marché français du bâtiment est un pilier économique solide. Fragilisée par la crise sanitaire, la filiale BTP connait un rebond significatif de ses activités (+ 12 %) en 2021, et vise une hausse de 4,3 % (hors effet prix) en 2022, pour atteindre son niveau d’avant crise. (# Fédération Française du Bâtiment). En dépit d’un contexte inflationniste, le chiffre d’affaires progressera encore de 3,5% (#Xerfi) en 2023, porté par le marché du logement neuf et les plans de relance en faveur de la construction durable et de la rénovation énergétique.

En effet, les grandes métropoles amorcent leur transformation écologique avec des travaux de grande ampleur : réalisation de pistes cyclables, amélioration des conditions d’accès aux transports en commun, réaménagement des voiries, construction de parcs … « Rien que pour les Travaux Publics, Paris est le théâtre de plus de 6000 chantiers ! » explique Dominique Chevillard Directeur Technique et de la Recherche à la FNTP, interrogé en juin dernier lors d’un séminaire InterLud, consacré à la logistique des flux de chantiers.

Cette dynamique est une aubaine pour la filière BTP, mais qui n’est pas sans conséquences : les travaux majoritairement en zone urbaine impactent la vie des riverains et le fonctionnement de l’espace public : modification des voies de circulation, va-et-vient des utilitaires, congestion du trafic, nuisances sonores… Le tout sur des temps plus longs !

Grands chantiers, grands défis

Les projets à grande échelle se multiplient en ville et les nouveaux défis logistiques et environnementaux ne se font pas attendre ! Exemple le plus parlant, la construction du Grand Paris Express (soit un réseau de plus de 200 km !) qui nécessite d’extraire des sous-sols franciliens, près de 47 millions de tonnes de terres. Un volume colossal qui être évacué et revalorisé d’ici 2030 !

Au 1er trimestre 2022, les entreprises artisanales du bâtiment affichent une croissance dynamique de 3,5 % portée notamment par l’entretien-rénovation et les travaux d’amélioration en performance énergétique du logement.

#CAPEB

En moyenne, les PME et TPE du bâtiment ont réalisé 113 chantiers en 2020, dont 61% en zone urbaine.

#SUPERVAN

On dénombre 9496 chantiers actuellement en cours à Paris.


#LEPARISIEN

Devant ce constat, les collectivités et les professionnels du BTP ont compris la nécessité de changer leurs habitudes. À l’approche des JO 2024 à Paris et face à l’ampleur des nouveaux projets en zone urbaine, c’est tout un écosystème qui doit agir pour déployer une logistique de chantier plus vertueuse.

Collectivités & métiers du BTP :  la performance en objectif commun 

Peu organisés et régulés, les flux de logistique liés aux chantiers urbains entravent souvent la mobilité des usagers et nuisent à leur tranquillité. Pour atténuer ces nuisances et répondre aux politiques des collectivités, l’enjeu du secteur est aujourd’hui d’organiser ses flux dans un but d’efficacité économique et écologique, au service d’une ville durable.

 

§  Vers un modèle de livraison plus rentable

Malgré la diversité des acteurs et des types d’intervention, la filière BTP partage les mêmes enjeux liés à la logistique urbaine : réglementations ZFE, conditions d’accès, problème de stationnement, impact carbone, … À cela s’ajoute des contraintes qui lui sont propres :

Pour relever tous ces défis tout en restant compétitifs, grands constructeurs, artisans, négociants et fournisseurs en matériaux, cherchent à gagner en productivité en réorganisant leur supply chain : livraison du matériel, approvisionnement en matériaux, acheminement des colis, évacuation des déchets, chaque flux doit pouvoir être optimisé et tracé, dans une logique de maîtrise des coûts et des délais.

En effet, bien que la conjoncture soit encourageante, la rentabilité reste incertaine, freinée par la hausse continue du coût de l’énergie et des matériaux (+18 % au 1er trimestre 2022*), et les difficultés d’approvisionnement qui touchent toute l’économie. #CAPEB

Les professionnels du BTP déclarent en moy. plus de 12 jours d’immobilisation par an de leurs véhicules sur les chantiers, et 58% affirment que les approvisionnements en équipements et matériaux leur ont fait perdre 2 heures de travail en moy. pour plusieurs personnes.

#SUPERVAN


30% des entreprises du bâtiment considèrent que leur site est trop petit ou inadapté aux spécificités de leurs activités.

 

#CHAMBRE DE COMMERCE DES MÉTIERS ET DE L’ARTISANAT 2006


Les entreprises du BTP s’approvisionnent en moyenne
tous les 2 jours.



#SUPERVAN


Pour lever les contraintes de la logistique urbaine et assurer la rentabilité économique des chantiers, plusieurs solutions peuvent être déployées par les professionnels du BTP :

➡️  Mise en place de stocks de proximité : pour pallier le manque de surface disponible et éviter les vols ou dégradations, vos matériaux peuvent être centralisés sur une zone de stockage proche du site. Cela permet de sécuriser le chantier et de réduire les temps de trajets inutiles pour les compagnons. Dans cette configuration, le maître d’ouvrage optera pour des livraisons urgentes selon le principe du just in time ou des
réapprovisionnements express en petits matériels,

➡️ Organisation de navettes régulières : couplées à des services de proximité (réassort multisites, préparation de commandes, collecte des déchets, livraison de nuit en consigne sécurisée…), les tournées quotidiennes avec une mise à disposition très tôt le matin de matériels et équipements, vont libérer de l’espace et du temps à vos compagnons pour se consacrer à la gestion stricto sensu du chantier. 

➡️  Gestion optimisée des stocks : équipez-vous d’un logiciel de gestion des stocks. Cet investissement est indispensable, notamment si vous gérez de nombreuses références. Il vous permettra de disposer en temps réel d’une vue consolidée sur l’état de votre stock et d’éviter les risques d’arrêt d’un chantier en cas de rupture d’un matériel ou d’un production.

" Lorsque le client nous appelle, c’est qu’il y a urgence avec risque d’arrêt du chantier. Nous devons intervenir immédiatement : les marchandises sont ainsi enlevées chez le client avec un véhicule dédié, adapté à la nature du produit transporté (palettes, cuves IBC...) pour être livrées sur le chantier le lendemain matin avant 7h"

Ludovic Bance, Responsable Exploitation STERNE Time Critical 76 ​ Tweet


Vers un modèle de livraison plus écologique

Plus grand émetteur d’émissions de gaz à effet de serre dans le monde, les acteurs du BTP font figure de mauvais élève. Mais la prise de conscience écologique gagne du terrain dans la filière qui multiplie les initiatives pour verdir ses flux. C’est une bonne chose, car aujourd’hui, 60 % du bilan carbone des chantiers dépend du fret qu’ils génèrent !

Devant l’urgence climatique et sous le poids des réglementations, les constructeurs et professionnels du bâtiment cherchent à réduire leur impact carbone. Parmi les actions, on peut citer la réduction du volume d’eau utilisé sur le chantier, le recyclage des matériaux non utilisés ou la livraison des matériaux par des modes de livraison doux.

Mais pour que la logistique de chantier puisse être la plus vertueuse possible, toutes les parties prenantes (collectivités, maîtres d’ouvrage, entreprises, professionnels du recyclage ou de la destruction de déchets…) doivent converger leurs actions en faveur de la transition écologique. À ce titre, l’Etat légifère de plus en plus pour la valorisation des déchets. Ainsi, depuis janvier 2022, les professionnels du bâtiment sont tenus de trier et d’évacuer leurs déchets issus de leur chantier, en vertu de la loi anti-gaspillage et de l’économie circulaire (AGEC).

Sur le segment du dernier kilomètre, les start-ups de la cyclo logistique rivalisent d’idées pour répondre aux problématiques de pollution et de nuisance sonore générées par la logistique chantier. Par exemple, les vélos cargos équipés de chariots de manutention et pouvant charger jusqu’à 500 kg sont une alternative intéressante pour livrer les chantiers de manière plus responsable.

Les entreprises sont de plus en plus sensibles à l’utilisation de véhicules électriques (55 %). D’ailleurs, plus d’un quart des entreprises sont prêtes à payer plus cher pour un mode de livraison doux

#SUPERVAN

En 7 ans, on estime à +19 points, l’augmentation de la valorisation des déchets du secteur, avec 67% de valorisation en 2021 versus 46% en 2008

#ADEME

 

Dans un secteur encore peu digitalisé (8 entreprises sur 10 n’utilisent pas de logiciels pour optimiser leur productivité sur les chantiers), il est indispensable de faire appel à un partenaire logistique doté et d’optimisateurs de tournées et d’outils de tracking performants pour gagner en efficacité logistique et énergétique.

Une logistique externalisée, clef de voûte d’un chantier sans encombre

Quelle que soit l’importance ou la nature du chantier, un arbitrage doit être réalisé entre les délais, les coûts et les différentes contraintes propres au chantier urbain. La logistique s’impose alors comme le levier de performance le plus stratégique pour le BTP. Aujourd’hui, seul un tiers des entreprises du bâtiment font appel à des solutions de logistique externes pour se faire livrer directement sur leur chantier. Pourtant, les bénéfices sont nombreux : gain de temps, réponse aux pressions réglementaires et aux problèmes de stationnement, décarbonation des flux…

Le chantier en zone urbaine donne lieu à plus d’exigences sur le plan logistique et environnemental.  Tout l’enjeu est de fluidifier les différents flux afin d’opérer au cœur des villes de la façon la plus optimale. Passer par un prestataire logistique capable de fournir des solutions de livraison express de petits matériels en H+2, de livraisons de nuit en SAS ou container, de stockage de proximité, de préparation de commandes, de reverse logistics et de gestion des déchets, va vous permettre de vous recentrer sur votre cœur de métier et d’assurer la bonne marche de votre chantier. Autre point important : en choisissant un opérateur qui dispose d’un réseau dense et mutualisé, vous aurez l’assurance de bénéficier d’un rapport prestation-bilan carbone-prix performant.

Fabienne FAUNY-TIZIO Directrice Générale STERNE City Tweet

> En mettant à votre disposition une offre globale et modulaire adaptée à vos enjeux métiers, le Groupe STERNE vous accompagne dans la gestion optimale de vos flux BTP. À la clef :

 

✅ Une augmentation de la productivité de vos équipes qui bénéficieront d’un niveau de service adapté à la criticité de la situation :

o Livraisons urgentes, pour des interventions en 2, 4 ou 8 heures,

o Enlèvements en fin de journée et livraisons de nuit, permettant une intervention dès la première heure le lendemain matin,

o Livraisons « standard » en J+1, pour les cas les moins critiques ou pour répondre à une logique de réapprovisionnement.

✅ Une diminution sensible de votre empreinte carbone : en passant d’un réseau dédié à un réseau mutualisé, vous diviserez en moyenne vos émissions de CO2 par quatre,
 
✅ Une régulation de vos flux amont et aval pour libérer l’espace public et les nuisances sonores.
 


Vous gagnerez ainsi en flexibilité et efficacité, tout en répondant aux normes environnementales actuelles (vignette Crit’air 2, ZFE…).

* Étude Supervan : les enjeux du BTP et de la logistique urbaine en amont des JO 2024 | Réalisée auprès de 403 entreprises du bâtiment tous secteurs confondus 
** Carbone 4 : un secteur en première ligne des objectifs de neutralité carbone de la France en 2050



Partagez cet article sur :

Nos derniers articles

Le Groupe STERNE s’implante au Maroc

Par le biais de sa filiale Time Critical, spécialisée dans le transport urgent, le groupe Sterne annonce l’ouverture de sa première agence au Maroc, à Tanger. Le spécialiste du transport sur-mesure et urgent intensifie ainsi sa stratégie d’internationalisation